Ingmar Bergman

1964

Tirage argentique

39,8 × 39,8 cm

Irving Penn (1917-2009), l’un des maîtres incontestés de la photographie du XXe siècle, est connu pour ses images iconiques de haute couture, ses natures mortes mais aussi et surtout pour ses magnifiques portraits des artistes, écrivains et célébrités qui ont marqué le paysage culturel de leur époque.

Penn met ici en scène Ingmar Bergman (1918-2007), considéré comme l’un des plus grands cinéastes du XXème siècle. Il réalisa notamment Les Fraises Sauvages (1957), Persona (1966), Cris et chuchotement (1972) ou encore Fanny et Alexandre (1982). Pris à Stockholm en 1964, cet étrange portrait attise la curiosité. Ingmar Bergman, les yeux clos par ses index, semble très proche de l’appareil photo. Ce plan serré nous offre le visage de ce cinéaste de légende, et pourtant notre regard ne peut croiser le sien. L’ascétisme de ce portrait renvoie indéniablement à l’épure de l’esthétisme de Bergman tout en restant dans les codes du photographe. Ce geste qui clôt ses paupières pourrait être une tentative de dissimulation : les yeux, fenêtre de l’âme, sont ici cachés, pour ne rien dévoiler de la personnalité du metteur en scène.

Cette photographie a été présentée pour la première par la Collection Pinault en 2023 lors de l’exposition “Irving Penn, Portraits d’artistes”, à la Villa Les Roches Brunes, Dinard.

Expositions