Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Artistes (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par

Expositions (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par

Médias (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par
Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
KIMSOOJA © Adagp, Paris, 2022 Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Courtesy of the artist and Metro Pictures, New York, 2022 Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Courtesy the artist and Hauser & Wirth © Cindy Sherman Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Dara Birnbaum Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Dara Birnbaum Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Dara Birnbaum Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Studio lost but found / Adagp, Paris 2022 Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Pierre HUYGHE © Adagp, Paris, 2022 Courtesy Marian Goodman Gallery, New York / Paris Photo : Marc Domage Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Michel FRANÇOIS © Adagp, Paris, 2022 Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008

Photo : Maxime Dufour / 
© Adagp, Paris, 2020

Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Hiroshi Sugimoto Photo : Maxime Dufour Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008

© ADAGP Paris / Photo : Maxime Dufour

Fermer
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
Crédits
Vue d'exposition, Passage du temps, Lille, 16 octobre 2007 - 1 janvier 2008
© Andres Serrano Photo : Maxime Dufour Fermer
Sous le commissariat de Caroline Bourgeois
Sous le commissariat de Caroline Bourgeois

Présentée du 16 octobre 2007 au 6 janvier 2008 au Tri Postal de Lille, l’exposition « Passage du temps » fut la première exposition hors-les-murs de la Collection Pinault. Sélectionnées par la commissaire d’exposition Caroline Bourgeois, les œuvres exposées ont comme point commun l’image et la lumière, donnant l’occasion d’une introspection dans l’art photographique et vidéo des dernières décennies.

L’enjeu était de « faire exposition », donc de faire sens à partir d’une collection. C’est ainsi que, de Dan Flavin à Adel Abdessemed, en passant par Gilbert & George, Philippe Parreno ou encore Hiroshi Sugimoto, l’exposition proposait un parcours chronologique et thématique, questionnant la notion d’éblouissement, d’avant-garde artistique, ou d’identité, des années 1970 à aujourd’hui. Sans prétention exhaustive, l’exposition offrait un point de vue sur la création contemporaine, marquée par une période de remise en question de la notion d’œuvre d’art et de l’identité artistique. Respectant l’architecture industrielle du lieu et ses contraintes, le parcours proposait des histoires que chacun pouvait interpréter en fonction de ses sentiments, de ses ressentis. 

En partant de l’époque minimale et conceptuelle, la notion d’objet et les matériaux utilisés par les artistes ont été réinventés. La pensée devenait l’objet de l’art, que ce soit la pensée de l’auteur comme celle du visiteur par l’expérience de l’œuvre. Le visiteur n’est plus un simple spectateur, mais devient l’acteur de l’œuvre. 

Pour ajouter une œuvre à votre exposition, cliquez sur le signet à côté de cette œuvre. Vous pourrez ensuite retrouver ici votre collection et l'organiser.

Fermer

Êtes-vous sûr de vouloir commencer une nouvelle exposition ? L'exposition en cours sera perdue.

Oui   Annuler

Vous pouvez désormais constituer une nouvelle exposition.

Fermer

Vous n'avez plus d'œuvre dans votre exposition.

Fermer
Il n'y a aucun résultat pour la recherche "".