Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Artistes (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par

Expositions (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par

Médias (0)

Voir tout Voir moins
Filtrer par
Fermer
Vue d'exposition, Kunsthaus Bregenz, 2 février - 24 mars 2008.
Crédits
Vue d'exposition, Kunsthaus Bregenz, 2 février - 24 mars 2008.
© Maurizio Cattelan © Maurizio Cattelan, Kunsthaus Bregenz Courtesy of Maurizio Cattelan's Archive. Photo : Markus Tretter Fermer
Vue d'exposition, Mapping The Studio, Venise, 6 juin 2009 - 10 avril 2011.
Crédits
Vue d'exposition, Mapping The Studio, Venise, 6 juin 2009 - 10 avril 2011.
© Maurizio Cattelan © Maurizio Cattelan © Palazzo Grassi Spa. Photo : ORCH orsenigo_chemollo Fermer
Vue d’exposition « Le noir et blanc dans la collection Pinault », Couvent des Jacobins, Rennes, 12 juin – 29 août 2021.
Crédits
Vue d’exposition « Le noir et blanc dans la collection Pinault », Couvent des Jacobins, Rennes, 12 juin – 29 août 2021.
© Maurizio Cattelan © Photo JF MOLLIERE Fermer
9 sculptures en marbre blanc de Carrare
Dimensions variables

Neuf corps étendus, alignés. Neuf morts. Neuf cadavres dont l’identité est inconnue et l’histoire incertaine. S’agit-il de charognes oubliées et retrouvées, recouvertes négligemment par un voile, dans l’attente d’un meilleur sort ? D’êtres assassinés qu’un drap policier dérobe pudiquement au regard ? Difficile de connaître la nature de ces êtres que le dessin d’un pied, la virgule d’une épaule et la saillie d’un genou permettent de deviner humains. Moins la rigueur du marbre, donc, que la rigidité cadavérique. Charnier anonyme ou tuerie sauvage que cette vision de Maurizio Cattelan, qui se distingue par son eurythmie comme par sa richesse – par sa disposition comme par sa conformation, aucun corps ne ressemble à un autre. Ici l’imagination supplée l’observation : que voit-on réellement ? Que discerne-t-on vraiment sous ces voiles étranges, sous ces gazes mystérieuses ? Quels papillons morts sous ces troublantes chrysalides ?

L’utilisation du marbre de Carrare n’est pas anodine. Recourant à un tel matériau, originairement précieux, symboliquement saturé, Cattelan parvient, ainsi qu’il aime depuis toujours à le faire, à déjouer la tradition et à jouer avec les références. À cet égard, ces neuf linceuls énigmatiques ne sauraient être indifférents à certaines œuvres majeures de l’histoire de l’art, que l’on songe à la Lamentation sur le Christ mort (vers 1480) de Mantegna et au Martyre de sainte Cécile (vers 1600) de Stefano Maderno à Sainte-Cécile-du-Trastevere de Rome, une peinture sculpturale et une sculpture baroque emblématiques de l’illusionnisme transalpin. Ici le trivial rejoint le divin, le macchabée le gisant, le drap le drapé et la scène de crime la nef de l’église. Nul indice ne permet d’élucider cette vision sacrée et virtuose, dont le regardeur peine à savoir si elle est issue d’un cimetière, d’une crypte, d’une morgue ou d’un trottoir.

Colin Lemoine, Catalogue de l’exposition « Art Lovers. Histoires d’art dans la Collection Pinault », 2014, Grimaldi Forum de Monaco (Liénart Editions, 2014)

Expositions

 

Au-delà de la couleur, Couvent des Jacobins, Rennes
12/06/2021 - 29/08/2021

 

Echos, Journées du Patrimoine, Chapelle Laennec, Paris
17/09/2016 - 18/09/2016

 

Art Lovers, Grimaldi Forum, Monaco
10/07/2014 - 15/09/2014

 

Éloge du Doute, Pointe de la Douane, Venise
10/04/2011 - 15/03/2013

 

Mapping the Studio, Palazzo Grassi — Punta della Dogana, Venise
06/06/2009 - 10/04/2011

Pour ajouter une œuvre à votre exposition, cliquez sur le signet à côté de cette œuvre. Vous pourrez ensuite retrouver ici votre collection et l'organiser.

Fermer

Êtes-vous sûr de vouloir commencer une nouvelle exposition ? L'exposition en cours sera perdue.

Oui   Annuler

Vous pouvez désormais constituer une nouvelle exposition.

Fermer

Vous n'avez plus d'œuvre dans votre exposition.

Fermer
Il n'y a aucun résultat pour la recherche "".