Red Door Diptych (The Electric Chair)

2006

Silkscreeen ink on synthetic polymer paint on canvas

93 3/4 x 100 x 1 1/4 in

Christian Marclay développe depuis la fin des années 1970 une œuvre singulière à l’intersection des arts visuels et de la musique expérimentale, basée sur une pratique du sample ou de la citation. The Electric Chair, série à laquelle appartient l’œuvre Red Door Dyptich, est un ensemble de sérigraphies sur toile et sur papier, qui font référence la série Death and Disasters d’Andy Warhol. Dans celle-ci, I ‘artiste pop prenait pour modèle la photographie d'une salle d'exécution, avec une chaise électrique vide au centre et au fond une porte surmontée d'un écriteau « Silence », semblable à celui invitant le public à se taire dans les studios d’enregistrement et les salles de spectacle.
 

Pour Red Door Dyptich, Marclay a recadré l’image en se concentrant sur la porte et sur l'écriteau. Gardant le format rectangulaire de la porte, il le décline en différents tons. II adopte ainsi les procédés formels de Warhol, tels que l'agrandissement et la répétition en série. 
Cette déclinaison du thème warholien par Marclay attire notre attention sur la mise en scène de la peine capitale et sur la régulation sociale du son et du silence.